• O délice du café !

    Après avoir survolé Popayan et Cali, nous allions enfin trouvé un lieu où nous poser : Salento, un petit village vivant perdu au milieu d’une nature tropicale, où nous tombons sur une véritable auberge espagnole, tenue par de jeunes Français roots. Un cocktail détonnant, qui avait tout pour nous plaire !

     

    O délice du café !A 14h, nous quittions une mégalopole impersonnelle. A 19h, nous débarquons sur la place du village de Salento, débordante d’échoppes, de terrasses et de gens… L’air chaud bruisse de rires et de musique, et certains se hasardent déjà à esquisser quelques pas de danse. Nous n’avons pas besoin de demander notre chemin, les gens s’avancent d’eux-mêmes à notre rencontre pour nous aider. La gentillesse innée des Colombiens est à l’oeuvre !

     

    O délice du café !A deux cuadras de là en contrebas du village, enfoncée dans une végétation dense se cache un bâtiment de torchis et de bois. Benoît, un Français qui a tout quitté pour acheter le fonds de commerce avec un copain, nous fait découvrir les lieux : petites chambres en bambous, salle commune en plein air, pelouse agrémentée de tentes, de hamacs et de citronniers et, au fond du jardin, la case qu’il s’est réservée : voilà « Estrellas sin Fronteras » ! Ambiance détendue, tout le monde parle français à la table, même les étrangers, et nous nous y sentons tout de suite chez nous ! Quand nous ressortons dîner, la place principale s’est embrasée et tout le monde y danse… Nous sommes sous le charme, bien loin des clichés sur la violence du pays, dans la simplicité d’une fête de village…

     

    O délice du café !Le lendemain, nous partons à la découverte du trésor qui fait la réputation de la région, et au-delà du pays : le café ! Balade magnifique dans une végétation dense et humide, loin de tout, pour descendre à l’altitude qui sied aux caféiers, à 1800m. Là, des champs de café dévorent les flancs des collines alentours. Au milieu, une finca cossue, où un vieux guide enthousiaste nous prend en main et nous livre tous les secrets du délicieux breuvage : il nous détaille les différentes étapes de sa culture, nous montre plants et machines et nous met même à contribution… Nous voilà aussitôt O délice du café !munis de petites panières en osier que nous remplissons consciencieusement des grains les plus rouges. A la clé, la dégustation d’un délicieux café, bien que trop délayé à notre goût. Nous en achetons donc un paquet pour pouvoir le préparer à notre façon ! Le voyage de retour, sur un sentier longeant champs et rivière, est tout aussi plaisant, surtout quand nous découvrons, au détour du chemin, deux jeunes gens, à la flûte et aux maracas, qui donnent un concert privé à un troupeau de veaux qui les écoutent, charmés ! C’est dire si l’ambiance festive a envahi le moindre recoin de cette charmante province !

     

    O délice du café !Le programme du jour suivant finit de conquérir notre coeur : nous partons en « jeep-taxi » (à 9 à l’arrière, dont plusieurs en équilibre sur le pare-choc !) pour la vallée de Cocora. Nous attend une superbe balade de 3 heures, dans les champs, la foret humide, puis à l’assaut d’une montagne jusqu’à un point de vue imprenable sur les hectares de jungle accrochés aux flancs des collines alentours, avant de redescendre tranquillement à travers des prairies recouvertes d’arbres extravagants, parmi les plus hauts du monde : immenses et semblant pourtant tellement fragiles, des centaines de palmiers culminant à plus de 60 mètres se dressent fièrement dans le ciel d’acier… Saisissant !

     

    Nous quittons Salento le soir même, sous le charme. Si « Estrellas sin Fronteras » était à vendre, nous y serions restés ! Mais d’autres aventures nous attendent, et nous ne pouvons nous dérober. En premier lieu, un défi des plus ardus : comment se rendre à Bogotá au milieu de ce week end prolongé quand, à 23h, on vous annonce qu’il n’y a mystérieusement plus de bus, et qu’une file de 50 personnes vous précède ?



    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Sandy24
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 08:50

    Enncore et encore de merveilleux moments !

    Nous attendons avec impatience la suite et fin de cette soirée...

    Bonne continuation, profitez au maximum des derniers jours



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :