• Le Yunnan, un parfum de Grenoble

    Le Yunnan est la région la plus méridionale de la Chine, frontalière de la Birmanie, du Laos et du Vietnam, notre prochain point de chute.

    Le Yunnan, un parfum de GrenobleClimat tempéré toute l’année (enfin il faisait quand même un peu frisquet dans nos auberges sans chauffage !), rizières à perte de vue et massifs montagneux au sein desquels nichaient les trois villes où nous avons fait étape : Lijiang, mignonne citée irriguée de canaux, un peu trop touristique a notre goût ; Dali, notre préférée, plus secrète et plus roots ; et Kunming, vaste mégalopole moderne, par endroits encore préservée…


    Le Yunnan, un parfum de Grenoble

    Notre périple au Yunnan fut placé sous le signe du bus : plus de 32 heures pour traverser la région de part en part, et pas dans n’importe quel bus, s’il vous plait : nous avons la plupart du temps expérimenté les transports locaux, là où on fume clope sur clope sous le panneau  « interdiction de fumer », là où on crache par terre toutes les 5 min, là où on entrepose sa maison (casseroles, énormes sacs de linge, et même une télévision !), là où on jette ses ordures à même le sol car finalement le bus, c’est comme l’espace public, quelqu’un ramassera derrière soi, là, enfin, où la télévision passe au volume maximum des films inintéressants (peut-être aussi parce qu’on ne comprend pas le chinois…) entrecoupés de publicité toutes les 10 min... Typique en somme !


    Le Yunnan, un parfum de Grenoble

    C’est au Yunnan également, montagnes obligent, que nous avons fait nos plus belles balades, et notamment une randonnée sensationnelle dans les Gorges du Saut du Tigre : 9 heures de marche à flanc de falaise, sous des cascades, dans des forêts de bambous et d’autres plantes typiques de la région (cannabis gigantissime), à suivre le cours tumultueux du Yang Tsé Kiang, entourés de sommets culminant à 5596m, jusqu’à atteindre le fameux rocher d’où, selon la légende, un tigre poursuivi par un chasseur franchit la rivière... Ereintant, mais riche en sensations !


    Le Yunnan, un parfum de GrenobleNous avons également été souvent citadins au Yunnan et avons découvert de jolies petites cités traditionnelles, cachées derrière leurs murailles, entièrement pavées, et d’où les voitures sont quasiment bannies (un miracle en Chine !) : à Lijiang par exemple, si l’on échappe aux deux ou trois artères envahies de touristes où se succèdent les mêmes boutiques de soie, de bijoux et d’objets traditionnels, on découvre alors une ville tranquille, labyrinthique (nous nous y sommes perdus pendant 2 heures, les plans de la ville semblant destinés à semer les armées d’envahisseurs), avec de magnifiques maisons traditionnelles devant lesquelles papotent de vieilles grands-mères naxi, l’ethnie majoritaire venue – il y a 3 millénaires (!) – du Tibet... A Dali plus encore, nous avons apprécié déambuler dans les ruelles bordées de majestueuses demeures au toit en ailes d’hirondelles, toutes décorées de superbes estampes, dans un décor montagneux qui n’était pas sans nous rappeler Grenoble...


    Le Yunnan, un parfum de GrenobleEnfin, c’est au Yunnan que nous avons expérimenté les auberges les plus sympas : celle de Lijiang, tenue d’une main de fer par une vieille grand-mère qui offrait bananes et porte-bonheur a tous ses hôtes et préparait de somptueux dîners familiaux, pendant lesquels nous avons pu débattre, entourés de 4 jeunes Israéliens et de 4 Américains de gauche, de l’occupation de la bande de Gaza, de l’invasion en Irak et du conflit catholico-protestant en Irlande... Une soirée inédite et passionnante ! A Dali, nous nous sommes retrouvés projetés dans un autre monde, dans une auberge peuplée de jeunes chinois désœuvrés et de japonais hauts en couleur (Hello Shigeru!), passant leurs journées à jouer de la guitare autour du feu, et nous avons passé avec eux une soirée inoubliable, à chanter en anglais et à fredonner en chinois, au son des guitares et des instruments traditionnels... A Kunming en revanche, gigantisme de la ville oblige, nous retrouvons les auberges-usines où il est plus difficile de nouer des liens, mais nous avons eu la chance de rencontrer là plusieurs routards français avec qui il était agréable d’échanger...


    Découverte de milieux naturels époustouflants et de villes charmantes, rencontres marquantes, le Yunnan nous aura en tout cas gâtés et nous ne le quitterons sans peine qu’en pensant aux nombreuses et agréables surprises que nous réserve sans nul doute le Vietnam (et en premier lieu la chaleur, enfin !)…

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    7
    anne perissagiuet
    Dimanche 12 Février 2012 à 17:59

    Boujour Aude

    Je sais par Michel que vous allez au Chili en Argentine et au Brésil. J'ai quelques adresses  dans mon fichier de relieurs que vous pouvez peut-être utiliser pour voptre hébergement, mais je ne sais pas comment vous l'envoyer

    Je vais essayer par un autre mail

    Bizoux - Anne

    6
    Sandrine24
    Vendredi 18 Novembre 2011 à 10:48

    Toujours beaucoup de plaisir en vous lisant et en regardant vos photos...

    Bonne fête Aude

    5
    les Bruxellois
    Mardi 15 Novembre 2011 à 20:09

    c'est vraiment chouette de  vous suivre, je rêve de nouvelles technologies permettant d'envoyer des mets par skype. Surtout au Vietnam, je vous envie, miam miam.

    Bises et profitez de la chaleur-hammam!

     

    Frédérique

    4
    Mardi 15 Novembre 2011 à 12:10

    Bisous de Bretagne.... On vous suit, enfin, "suivre" est un bien grand mot ! On vous suit de loin...

    3
    Costaudglotov
    Lundi 14 Novembre 2011 à 12:34

    C'est un jour férié le 11 Novembre chez eux ? J'espère... Sinon tout se perd !

    2
    laptiotelili
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 23:16

    Je retiens les 32h de bus qui ont du vous paraitre interminables! Ca donne envie lol  

    1
    ANICORDI
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 20:34

    Salut les voyageurs, petite pensée pour vous car pas bien branchée depuis longtemps. Je vois que tout est ok et c'est le principal. Ralentissez le temps si vous le pouvez ! Profitez encore et toujours. Bises. Karin



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :