• Chengdu, un aperçu du meilleur du Sichuan

    A mi-terme de nos 30 jours autorisés en Chine, nous étions face à un choix cornélien, et entre le Yunnan et le Sichuan, c’est cette dernière province qui a été flouée : nous n’y resterons donc que deux petits jours, mais en découvrirons malgré tout les plus beaux fleurons, le huoguo, spécialité culinaire setchuanaise, et les pandas, dont les derniers spécimens en liberté ne vivent plus que dans cette région.

     

    Chengdu, un aperçu du meilleur du SichuanArrivés en fin de matinée à Chengdu, capitale du Sichuan, après une nuit abrégée dans le train (lever collectif obligé à 7h, - aïe la tête contre le plafond depuis la couchette la plus haute - sous une lumière crue et des haut-parleurs diffusant musique et "douces" paroles de motivation !), nous étions donc plutôt fatigués à notre descente du train. Après quelques tours et détours pour trouver le bon bus, une petite pause à l’auberge, une courte balade dans une reconstitution folklorique de rues commerçantes, assez décevante, et la recherche demeurée vaine d’une maison de thé à prix abordable, nous avons décidé, à 18h, que la journée avait été assez remplie et qu’il était temps de la terminer en testant la spécialité du cru, le huoguo, littéralement « marmite-feu » : beau programme en perspective !

     

     Il s’agit en général d’une marmite divisée en deux compartiments, un grand, rouge de piments et de baies relevées, et un petit central, empli d’un bouillon plus doux, à base de poulet ou de poisson (ouffff pour Aude !). On plonge dans le bouillon de son choix les ingrédients commandés : viandes rouges, blanches, tripailles, légumes en tout genre, et on se régale (quand on ne s’étouffe pas sous l’effet du piment !). En tout cas, ça donne de belles couleurs !

     

    Chengdu, un aperçu du meilleur du SichuanChengdu, un aperçu du meilleur du Sichuan

    (Mmmmh... Vous voyez les piments flotter à la surface ?)

     

    Chengdu, un aperçu du meilleur du SichuanL’autre spécialité régionale que nous avons adorée, sans la manger (!), ce sont les pandas, qui vivent protégés dans les environs de Chengdu, au sein d’une base de reproduction. Nous avons passé là trois heures, au sein d’un énorme parc de bambous, à contempler les gros pandas en pleine sieste, à pister leurs cousins, les pandas roux, qui se cachent prestement dans les arbres, et à s’émerveiller devant les bébés de 3 mois, encore aveugles et si maladroits ! Le petit film (qui suivra quand nous aurons quitté la Chine) vous donnera un aperçu de ce ravissant spectacle qui rendra gagas même les plus endurcis d’entre vous !

     

    Forts de ces jolis souvenirs, nous voici prêts à affronter les 25 heures de voyage qui nous attendent pour arriver au Yunnan, dernière province que nous visiterons avant le Vietnam !

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    4
    ptitom
    Vendredi 23 Décembre 2011 à 19:13

    Trop mignon les pandas !!!!!

    3
    Vendredi 18 Novembre 2011 à 12:25

    Voilà.... le 11 novembre est passé depuis quelques jours, mais comme c'est le seul endroit où nous pouvons vous laisser quelques messages, nous en profitons pour souhaiter une bonne fête à Aude (Oui parce que ici, en France, aujourd'hui c'est la Sainte Aude... là-bas on ne sait pas !)

    2
    laptiotelili
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 23:12

    C'est si migggggggggnon mignon mignon...!  

    1
    Costaudglotov
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 13:00

    "petit panda, petit ourson de Chine..." , vous avez vu Chantal Goya dans le parc ?



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :